From the Banned Telefilm to the Feature Film: the Two Versions of Alan Clarke’s Scum (1977-1979) - Université Rennes 2 Access content directly
Journal Articles Revue LISA / LISA e-journal Year : 2013

From the Banned Telefilm to the Feature Film: the Two Versions of Alan Clarke’s Scum (1977-1979)

Du téléfilm censuré au long métrage de cinéma : les deux versions de Scum d’Alan Clarke (1977-1979)

Nicole Cloarec
  • Function : Author
  • PersonId : 912172

Abstract

Alan Clarke’s Scum, originally made for the BBC’s Play for Today series in 1977, has become a cause célèbre in the history of film censorship. Although the film had already been scheduled, it was eventually banned and only broadcast in 1991, a year after the director’s death. How the decision was reached remains unclear but there is no denying that the film was deemed too controversial both by the Home Office and the newly-appointed BBC One controller Bill Cotton. Scum is set in a borstal, the name given to institutions for young offenders (a system that was to be abolished in 1982), and depicts life under a daily regimen of violence, bullying and racism. In response to the censoring of the original TV version, director Alan Clarke and screenwriter Roy Minton decided to re-shoot the film two years later for cinema release. Starting with a comparison between the two versions we will examine the different modalities of production and reception related to the two different media (television and cinema). Then we will analyse what makes the representation of a sensitive question such as living conditions in a borstal acceptable or not, considering the degrees of fictionalisation of the representation.
Le film d’Alan Clarke Scum, réalisé en 1977 dans le cadre de la série BBC Play for Today, est devenu un cas célèbre de censure exercée par la chaîne publique britannique. Alors que sa diffusion sur le petit écran était déjà programmée, le film fut finalement censuré et ne put être retransmis qu’en 1991, un an après la mort du metteur en scène. Les circonstances précises de cette interdiction restent obscures mais il ne fait pas de doute que le téléfilm fut jugé trop polémique à la fois par le Home Office et Billy Cotton qui venait d’être nommé Contrôleur à la BBC One. De fait, Scum se situe dans un « borstal », nom donné aux institutions pour jeunes délinquants (institutions qui seront abolies en 1982) et dépeint la vie de ces jeunes soumis à un régime quotidien de violences, de brimades et de racisme. En réponse à la censure touchant le téléfilm, Alan Clarke et le scénariste Roy Minton décidèrent deux ans plus tard de tourner à nouveau le film cette fois pour le grand écran. Partant d’une comparaison des deux versions, nous examinerons les différentes modalités de production et de réception respectives aux deux média (télévision et cinéma) puis nous analyserons comment la représentation d’un sujet aussi sensible que la vie dans un « borstal » est traitée, ce qui la rend acceptable ou non selon son degré de fictionnalisation.
Fichier principal
Vignette du fichier
lisa-5549.pdf (260.77 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-02183879 , version 1 (15-07-2019)

Identifiers

Cite

Nicole Cloarec. From the Banned Telefilm to the Feature Film: the Two Versions of Alan Clarke’s Scum (1977-1979). Revue LISA / LISA e-journal, 2013, Censorship and the creative process, XI (3), ⟨10.4000/lisa.5549⟩. ⟨hal-02183879⟩
74 View
78 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More