Le parfum ». Quand l’odeur d’un candidat affecte le recruteur... ou pas : une question de déterminabilité - Université Rennes 2 Access content directly
Journal Articles Psihologia Socială Year : 2014

The Perfume. When the Applicant’s Odour Affects the Recruiter... or not: A Question of Determinability

Le parfum ». Quand l’odeur d’un candidat affecte le recruteur... ou pas : une question de déterminabilité

Abstract

Various tools are used in recruitment, even if the validity of some of them, as the interview, is problematic. Indeed, during an interview a recruiter is affected, also without realizing it, by miscellaneous unwanted influences that may direct the evaluations. According to the “social determinability approach”, such non-conscious influences may affect more or less the person, according to the surrounding social situation. The present study is interested in the impact of the type of odour of an applicant according to the recruiter’s degree of “determinability”. It is hypothesized that these two factors do have consequences on the hiring decision and on the evaluation of the applicant, according to the social value of personality traits. Results show that the applicant has been judged more “useful” when wearing a masculine fragrance that is congruent with his gender and the recruitment situation. More particularly, he is more hired by “determinable” recruiters when his fragrance is typically masculine, while the fragrance does not influence the decisions of “non determinable” recruiters. So, when recruiters are “determinable”, their degree of permeability to situational influences increases. They then use any element of the context (here, the applicant’s fragrance) to judge the applicant and to hire him.
Le recrutement s’opère par l’intermédiaire de divers outils et notamment par l’entretien, malgré sa validité problématique. En effet lors d’un entretien, un recruteur est soumis à son insu à diverses influences indésirées susceptibles d’entacher son évaluation. Or, selon l’approche de la déterminabilité sociale, de telles influences non conscientes s’exercent et peuvent avoir un impact plus ou moins important sur une personne selon la situation sociale dans laquelle cette personne est placée. La présente étude s’intéresse à l’impact du type d’odeur d’un candidat suivant le degré de déterminabilité du recruteur. Quelles en sont les conséquences sur la décision d’embauche et sur l’évaluation du candidat suivant les deux sortes de valeurs que communiquent les traits de personnalité : Désirabilité vs Utilité ? Les résultats montrent en particulier que les candidats portant un parfum masculin, congruent avec leur genre et avec la situation de recrutement, ont été jugés plus utiles. Mais surtout, le candidat est davantage recruté par les participants déterminables quand il porte une fragrance typiquement masculine, alors que son odeur n’a pas d’impact sur les décisions des participants non déterminables. Ainsi, lorsque les recruteurs sont déterminables, leur degré de perméabilité aux influences situationnelles s’intensifie. Ils utilisent dès lors tout élément présent dans le contexte, ici le parfum du candidat, afin de statuer quant à leur décision d’embauche et à l’orientation de leur jugement.
No file

Dates and versions

hal-01782543 , version 1 (02-05-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01782543 , version 1

Cite

Pascal Morchain, Georges Schadron, Roxane Saint-Bauzel, Géraldine Béchu. Le parfum ». Quand l’odeur d’un candidat affecte le recruteur... ou pas : une question de déterminabilité. Psihologia Socială, 2014, 34 (II), pp.77-92. ⟨hal-01782543⟩
93 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More