Une grammaire de la cybersécurité française ou la construction d’une stratégie nationale de cyberdéfense (2008-2017) - Université Rennes 2 Access content directly
Journal Articles Stratégique Year : 2017

Une grammaire de la cybersécurité française ou la construction d’une stratégie nationale de cyberdéfense (2008-2017)

Abstract

In 2013, Cyber defence security has been defined as a national priority by the French White Paper on Defence and National Security. One year later the French MOD launched the Cyber Defence Pact. This Pact is dedicated to counter cyber-attacks and cyber-threats by allowing to what is called the defence community to “explore, invest and take control of this new strategic field”. By defining a strategy the Cyber Defence Pact tries to take up the challenge of these new threats and also academic and economic and indus­trial opportunities. By adopting the frame of “the specific grammar of the cyber security sector” as developed by Lene Hansen and Helen Nissenbaum (2009), we will discuss the (social) construction of the French National Cyber Strategy. Through the analysis 5 guiding and high-level policy documents published between 2008 and 2017, this paper is devoted to analyse how cyber became a French priority via security concerns.
Du Livre Blanc sur la Défense et la Sécurité nationale de 2008 qui soulignait que « le cyberespace est devenu un nouveau champ d’action dans lequel se déroulent déjà des opérations militaires [et que] la France devra développer une capacité de lutte dans cet espace », à la Revue stratégique de défense et de sécurité nationale de 2017 qui considère le cyberespace comme un champ de confrontations à part entière, la cyberdéfense a été définie comme priorité nationale. À travers l’analyse d’un corpus constitué de cinq documents officiels publiés entre 2008 et 2017 et qui abordent les questions de cybersé­curité et de cyberdéfense, il s’agira, ici, de se pencher sur la construction de la cyberdéfense comme priorité nationale depuis 2008 et de voir comment les menaces sécuritaires sont reliées ou connectées au cyber. Pour ce faire, nous adopterons comme point de départ le cadre analytique de la « securitization » (ou sécuritisation) élaboré initialement par l’École de Copenhague et plus préci­sément le cadre théorique de la « grammaire spécifique de la cybersécurité » développée par Lene Hansen et Helen Nissenbaum dans un article publié en 2009.
No file

Dates and versions

hal-02865378 , version 1 (11-06-2020)

Identifiers

Cite

Saïd Haddad. Une grammaire de la cybersécurité française ou la construction d’une stratégie nationale de cyberdéfense (2008-2017). Stratégique, 2017, 4 (117), pp.119-135. ⟨10.3917/strat.117.0119⟩. ⟨hal-02865378⟩
101 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More